CoQ10 contre migraines

Pulsation, douleur lancinante d’un ou des deux côtés de la tête? Nausées et sensibilité à la lumière, au son ou même à l’odorat? Pression dans les yeux? Avec ces signes révélateurs, les personnes souffrant de migraine savent qu’une crise pourrait être en cours. Les migraines peuvent être extrêmement handicapantes et peuvent durer jusqu’à trois jours, vous laissant complètement épuisé.

CoQ10 et migraines: Quel est le lien?

La coenzyme Q10 (ou CoQ10) est une substance semblable à la vitamine présente dans presque toutes les cellules du corps. Elle a deux rôles dominants dans le corps:

  • Sert de composante essentielle dans la création d’énergie.
  • Fonctionne comme un antioxydant et protège les structures cellulaires comme les mitochondries, l’ADN et les lipides contre les dommages oxydatifs causés par les radicaux libres.

Pour en revenir à la façon dont la migraine peut être liée à des problèmes de mitochondries fonctionnant mal, la CoQ10 peut faire une énorme différence dans ce problème en raison de ces deux fonctions dans votre corps. En un mot, la CoQ10 protège les mitochondries d’une augmentation du stress oxydatif et, en tant que cofacteur essentiel dans le processus de production d’énergie, maintient les mitochondries en mesure de produire suffisamment d’énergie pour les cellules. C’est ainsi qu’elle améliore les fonctions et la santé mitochondriales.

Si vous êtes sujet aux migraines, il y a des chances que vous soyez déficient en CoQ10. En fait, la carence en CoQ10 est l’une des carences les plus répandues chez les personnes souffrant de migraines. Une étude importante publiée en 2007 dans la revue «Headache», a révélé que près d’un tiers des participants à l’étude (qui comprenait un total de 1 550 enfants et adolescents) étaient déficients en CoQ10. [3]

Une autre étude de 2017 suggère que «la CoQ10 pourrait réduire la fréquence des maux de tête, et les rendre aussi plus courts et moins sévères, avec un profil d’innocuité favorable» [4].

Livre pour prévenir 80% des accidents cardiovasculaires

Le saviez-vous? La grande majorité des accidents cardiovasculaires (AVC, arrêts cardiaques et autres) peuvent être évités par une alimentation adaptée ?

 Et c’est une professionnelle française qui travaille dans les hôpitaux français qui l’écrit dans un livre!
Pour moi ce livre devrait être donné à toute personne qui atteint l’âge de 40 ans, car ainsi beaucoup de morts, de handicaps et des milliards seraient économisés sur les cotisations d’Assurance Maladie obligatoires.

Pour des raisons de droits d’auteurs je ne peux pas copier exactement les phrases contenues dans ce livre, et de toute façon il vaut mieux que vous l’achetiez pour le lire vous-même, mais je peux vous dire un peu ce qu’il contient … et c’est choquant !

Bien sûr de nombreux livres mentionnent ces faits concernant la possibilité de prévenir les accidents cardiovasculaires, mais ici c’est écrit noir sur blanc par une professionnelle payée par la sécurité sociale et donc par l’état !
Pourquoi ce système obligatoire de santé ne nous fait pas savoir avec insistance que nous pouvons nous éviter tous ces douloureux et traumatiques accidents cardiovasculaires est une question que je laisse ouverte.

Ils savent mais ne nous le disent pas, quand même, 80% d’AVC et d’infarctus en moins, alors pourquoi ???

Ce livre ne coûte que 7,70 Euros à la FNAC … Editions JOUVENCE, ISBN 978-2-88911-768-0 (lien vers le livre) 
L’auteure Marie-Laure André, est diététicienne en milieu hospitalier. Elle est spécialiste dans la prise en charge nutritionnelle de l’insuffisance cardiaque, du diabète et de l’obésité.

>>> Voici ce que j’ai lu dans ce super livre :

– En page arrière on lit qu’on pourrait empêcher 80% des risques d’AVC et d’infarctus en changeant de mode de vie ! (ça c’est stupéfiant 🙂
– p9 on apprend que plus de 110 000 infarctus arrivent chaque année, donc on pourrait en éviter 90 000 par an !!!
Quant aux AVCs, il y en a plus de 130 000 par an, on pourrait donc éviter de souffrir à 105 000 victimes par an
(rien qu’avec ces 2 problèmes cardiovasculaires on pourraient déjà prévenir 250 000 morts en France par an, des millions dans le monde)
Et elle nous dit aussi que les AVCs sont la première cause de mortalité et de handicap chez les femmes en France.

Le saviez-vous mesdames, que vous avez la plus forte chance de mourir d’un AVC … et que pourtant c’est évitable par un changement d’alimentation et de mode de vie ?!

– p10 on apprend qu’une meilleure hygiène de vie permettrait d’agir directement sur les facteurs de risque.

Notamment cela réduirait l’hypertension et le taux de cholestérol.
Donc là on réalise aussi que c’est l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie qu’on peut réduire par une meilleure alimentation, et ainsi éviter des douleurs à des millions de personnes de plus, et des milliards en dépenses de santé !
Une étude du Lancet est citée qui précise ce que sont les causes de tous ces mots : trop de gras animal, de produits et plats industriels et trop de sel, et pas assez de fruits et légumes. Autrement dire des choses simples et naturelles.

– p11 le régime méditerranéen est désigné comme la solution, car il contient des fibres, des antioxydants, des graisses végétales et peut de graisses animales, ce qui est bénéfique pour nos artères.
La solution est donc finalement très simple et bon marché, pour nous éviter ces souffrances et ces coûts médicaux très élevés !

– p15 on nous rappelle qu’une alimentation saine et équilibrée va prévenir les AVCs

– p25 c’est la solution à l’excès de cholestérol qui nous est donnée, en nous expliquant que manger beaucoup de végétaux et peu de graisses animales fait baisser le taux de mauvais cholestérol !

– p33 on lit que l’hypertension artérielle représente 35% des risques d’AVC, et sa cause nous est donnée, qui est la perte de l’élasticité des artères.

– p54 le sport de façon modérée est un puissant protecteur contre les accidents cardiaques. Alors il ne suffit pas de bien manger, mais il faut aussi s’activer, modérément.

– p63 dans le chapitre qui explique très bien les secrets des graisses, on lit que les plus nocives proviennent des viandes et charcuteries, qui favorisent la formation de plaque artérielle d’athérome.

– p66 on trouve les références à la grande et fameuse étude scientifique de 1994 qui avait jeté la lumière sur les bienfaits du régime méditerranéen pour notre santé cardiovasculaire. Elle s’appela en Français « L’étude de Lyon » et fut publiée par Michel de Lorgeril et Serge Renaud.
Moi qui voyage beaucoup, je vous assure que partout on connaît et on cite le régime méditerranéen comme l’idéal santé !
Une des conclusions en fut qu’une personne ayant souffert d’un infarctus peut éviter jusqu’à 70% des risques de rechute en adoptant ce régime enrichi en noix.

– p67 c’est aussi l’alimentation qui donne la plus longue longévité, et aussi permet de réduire considérablement les risques de cancer.
Voilà encore une révélation pour ceux et celles qui n’auraient jamais mené quelques recherches en matière de santé alternative.

Oui, le cancer est dans de très nombreux cas le résultat d’années d’alimentation destructrice.

Elle ose nous dire que des changements de mode de vie sont parfois (moi je dirais TRÈS SOUVENT) plus efficaces que les médicaments ! Merci Madame et votre maison d’éditions pour votre courage.

– p68 on lit qu’une étude médicale récente de 2013 montre encore que ce régime, riche en huile d’olive et en noix et amandes, permet de réduire de 50% les AVC et 30% les infarctus.

Un tableau nous y résume les principes de cette diète miraculeuse.

– p69 et pour finir mes cotations, on y lit ici que ce régime miracle est même classé au patrimoine mondial de l’humanité !!

Le reste du livre est aussi très utile, avec même des exemples de recettes et aliments à intégrer dans notre quotidien.

Je conseille à tous d’aller en acheter quelques exemplaires et de les distribuer dans son entourage, car voici encore un livre QUI PEUT SAUVER DES VIES, et un très grand nombre de vies et de souffrances inutiles !

Bien à vous
Bonne santé et bons plats méditerranéens, et bonne activité physique régulière et modérée.

Dossier nutrition Science et Avenir

Bonjour à tous,

L’alimentation, c’est la base de la bonne santé, tout simplement parce que notre corps fonctionne bien quand on lui donne ce dont il a besoin, et qu’on lui épargne ce qui le dérange.
Concernant ce qui le dérange, il faut comprendre qu’il aime soit les glucides, soit les lipides, mais que dès qu’on mélange trop des deux, le corps se dégrade.

En effet il y a un mécanisme au niveau de nos cellules qui bloque la pénétration du sucre dès qu’il y a une certaine quantité de graisse dans le sang.
Du coup avec nos aliments modernes, comme les produits frits qui sont des glucides cuits dans des lipides, nos cellules bloquent l’entrée du sucre, qui reste alors dans le sang, ce auquel le corps répond par une production massive d’insuline, ce qui rend nos cellules progressivement résistantes à cette insuline, et qui conduit au diabète de type 2.

De plus tout ce sucre en excès doit être traité, et le corps en fait donc des graisses qu’il stocke, d’où l’augmentation vertigineuse de l’obésité dans tous les pays où les gens mangent gras et sucré en même temps.

Moi qui voyage depuis longtemps en Asie, où les populations avaient une alimentation basée complètement sur les sucres, sur les glucides, comprenant du riz, des légumes et des fruits à volonté, un peu comme les recommandations de Régénère l’association de Thierry Casasnovas,  on observe dorénavant une incidence de l’obésité très accentuée, déjà au delà de 40% de la population adulte, du fait qu’ils ont augmenté massivement leur quantité de lipides, par l’ingestion quotidienne d’aliments frits et de sauces lourdes en graisses.

Mais on observe la même dérive partout dans le monde, avec la profusion de glucides associés aux graisses au quotidien.

On constate qu’une alimentation composée quasi uniquement de glucides, comme dans les pays chauds, était la norme jusque récemment, et les gens y étaient connus pour être sveltes et pleins d’énergie. Donc les glucides ne sont pas mauvais, mais peuvent perturber notre organisme quand ils sont associés à trop de lipides, ou quand ils sont transformés et donc rendus méconnaissables par notre biome et nos cellules.

 Il existe de l’autre côté, comme chez les Inuits anciens, une alimentation basée quasi uniquement sur les graisses, qui leur permettait de vivre très vieux et en bonne santé.
Il y a d’ailleurs aujourd’hui des millions de personnes qui suivent une alimentation dite cétogène (il y a plein de livres sur le sujet), et qui sont en très bonne santé, sveltes et pleins d’énergie.

Le livre ci-contre est « Mes Programmes Cétogènes » aux éditions Leduc.s

D’ailleurs certains lipides, appelés acides gras essentiels, sont indispensables à notre survie, donc il est impossible de concevoir une alimentation sans aucun lipide, alors qu’au niveau des glucides aucun d’entre eux n’est essentiel.

Le tout est dans l’équilibre, et il semble qu’il nous faille choisir de quelle source nous voulons nous approvisionner en énergie, soit majoritairement en provenance des glucides, soit des lipides,

Pour perdre du poids le régime cétogène, a été prouvé comme étant le meilleur de tous, car il consiste à prendre son énergie à plus de 75% grâce aux lipides, 20% en protéines, et seulement 5% venant des glucides (en valuer énergétique et non en poids de nourriture).

Cette façon de manger, ce choix d’alimentation, étant très large quant aux aliments que l’on peut prendre, rencontre un grand succès auprès des sportifs ou des personnes en surpoids.
Cet équilibre alimentaire maintient l’organisme dans son fonctionnement par brûlage de graisses, et un léger déficit calorique permet de maigrir puisque le corps puise alors l’énergie qui lui manque dans les graisses stockées dans nos tissus adipeux !
Il permet aussi de garantir l’apport en acides gras essentiels et en acides aminés essentiels.

Bref, tout cela pour vous dire que glucides ou lipides, il faut choisir !

Car trop de l’un avec l’autre dans notre alimentation, et c’est la dégénérescence progressive de notre corps qui s’en suit.

Du coup j’ai oublié de vous parler de l’article de Science et Avenir sur la nutrition et les bienfaits du régime méditerranéen, et ce numéro de Juin 2017 n’ai plus en kiosque…

Sur ce, bonne santé !
Bien à vous

Vitamine C et MMS

Beaucoup plus puissante que toutes les autres formes de vitamine C par voie orale ou intraveineuses, elle sera le supplément alimentaire le mieux adapté en complément du MMS.

Faîtes une cure de vitamine C avant ou après votre période de MMS, ou alors combinez les deux en prise de maintenance quotidienne.
Prenez par exemple cette super vitamine C le matin pour avoir du tonus, et votre dose de maintenance de MMS le soir. Ainsi vous pourrez avoir les bénéfices des 2 produits.
(La vitamine C annule l’effet du MMS, il faut donc laisser au moins 2 heures entre les deux produits)

La technologie Lypo-sphérique est un encapsulement qui permet de protéger la vitamine C jusqu’à ce qu’elle se trouve dans le sang, et ainsi délivre la dose maximale au corps.

Des essais cliniques par le Docteur Steve Hickey, grand spécialiste de la vitamine C, ont montré que la Vitamine C Liposomale produit des taux de vitamine C sanguins presque equivalents à 2 fois le maximum qui était théoriquement envisageable avec les autres formes de vitamine C !

Cette forme de supplément permet donc de ne prendre qu’une seule dose de 1000mg tout en ayant des tuax sanguins équivalents à plus 3000mg d’une vitamine C classique. Quant a l’effet sur la sante il est encore plus grand, car la vitamine C est délivrée directement a l’interieur des membranes des cellules par l’action des liposomes,ce qui rend 1 dose de 1 gramme de Vitamine C Liposomale plus efficace cliniquement que 10 grammes de vitamine C injectée intraveineusement !!

C’etait inimaginable il y a 10 ans, c’est disponible aujourd’hui a toutes et a tous.

Une seule dose par jour, dans votre boisson, au lieu de 2 ou 3 gros comprimés à avaler, et sans aucun derangement intestinal, voilà des avantages non négligeables en plus des bienfaits de la vitamine C elle-même.

Il vous suffit de mélanger un sachet de vitamine C Liposomale dans votre verre de jus de fruit, d’eau ou de boisson froide, et les millions de mini Lipo-Sphères pleines de vitamine C vont traverser votre paroi intestinale pour délivrer la précieuse vitamine C directement dans votre système saguin où elle sera utilisée pour fabriquer de l’énergie musculaire, d’où la sensation de tonus, du collagène pour réparer votre peau et des effets anti-oxidants puissants pour lutter contre le vieillissement.

Chaque paquet contient 1000 mg de vitamine C et 1000 mg de phospholipides essentiels.C’est la forme de vitamine C la plus bio-disponible, anti-vieillissement et facile a boire. Une boîte contient 30 sachets, soit 1 mois de prise.
PGL, le fabricant du MMS, vous l’offre à un prix bien inférieur à ceux pratiqués par les autres boutiques, presque 40% moins cher, et avec des frais d’envoi aussi réduits et unelivraison express sous 3 jours ouvrables.

Retour haut de page