URGENT, communiqué du gouvernement chinois

Le gouvernement de Shanghai recommande officiellement la vitamine C contre le COVID-19

Voici la traduction d’un courriel reçu ce soir des médecins du Service de Nouvelles sur la Médecine Orthomoléculaire auquel je suis abonné :

Cet article peut être réimprimé gratuitement à condition 1) qu’il y ait une attribution claire au service de nouvelles en médecine orthomoléculaire, et 2) que le lien d’abonnement gratuit à l’OMNS http://orthomolecular.org/subscribe.html et le lien d’archive OMNS http://orthomolecular.org/resources/omns/index.shtml sont inclus.

Cliquez ici pour voir une copie Web de ce communiqué

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Orthomolecular Medicine News Service, 3 mars 2020

Le gouvernement de Shanghai recommande officiellement la vitamine C contre le COVID-19
par Andrew W. Saul

(OMNS 3 mars 2020) Le gouvernement de Shanghai, en Chine, a annoncé sa recommandation officielle selon laquelle le COVID-19 devrait être traité avec de grandes quantités de vitamine C par voie intraveineuse. (1) Les recommandations posologiques varient en fonction de la gravité de la maladie, de 50 à 200 milligrammes par kilogramme de poids corporel par jour jusqu’à 200 mg / kg / jour.

Ces doses sont d’environ 4 000 à 16 000 mg pour un adulte, administrées par voie IV. Cette méthode d’administration spécifique est importante, explique l’expert en thérapie intraveineuse Atsuo Yanagisawa, MD, PhD, car l’effet de la vitamine C est au moins dix fois plus puissant par voie intraveineuse que s’il est pris par voie orale. Le Dr Yanagisawa est président du Japanese College of Intravenous Therapy, basé à Tokyo. Selon lui, «la vitamine C par voie intraveineuse est un antiviral sûr, efficace et à large spectre».

Richard Z. Cheng, MD, PhD, un médecin spécialiste sino-américain, a travaillé en étroite collaboration avec les autorités médicales et gouvernementales dans toute la Chine. Il a contribué à faciliter au moins trois études cliniques chinoises sur la vitamine C IV actuellement en cours. Le Dr Cheng est actuellement à Shanghai, poursuivant ses efforts pour encourager encore plus d’hôpitaux chinois à mettre en œuvre un traitement à la vitamine C incorporant des doses orales élevées ainsi que C par IV.

Le Dr Cheng et le Dr Yanagisawa recommandent tous deux la vitamine C par voie orale pour la prévention de l’infection au COVID-19.

Une déclaration officielle du deuxième hôpital de l’Université Xi’an Jiaotong (2) se lit comme suit :

« Dans l’après-midi du 20 février 2020, 4 autres patients atteints d’une nouvelle pneumonie coronavirale sévère se sont rétablis du service ouest C10 de l’hôpital de Tongji. Depuis les 8 derniers patients, ils sont sortis de l’hôpital… de bons résultats dans les applications cliniques. Nous pensons que pour les patients atteints de pneumonie néonatale sévère et les patients gravement malades, le traitement à la vitamine C doit être instauré dès que possible après l’admission … [L’application] rapide de fortes doses de vitamine C peut avoir une forte effet antioxydant, réduction des réponses inflammatoires et amélioration de la fonction endothéliale … De nombreuses études ont montré que la dose de vitamine C a beaucoup à voir avec l’effet du traitement … [La] dose de vitamine C peut non seulement améliorer les antiviraux mais, plus important encore, peuvent prévenir et traiter les lésions pulmonaires aiguës (ALI) et la détresse respiratoire aiguë (SDRA). « 

Références

1. Shanghai Association Médicale aujourd’hui https://mp.weixin.qq.com/s/bF2YhJKiOfe1yimBc4XwOA

2. Traitement à haute dose de vitamine C de la nouvelle pneumonie coronarienne. Heure de sortie: 2020-02-21 11: 00 http://2yuan.xjtu.edu.cn/Html/News/Articles/21774.html

Commentaire de David : Il est malheureusement impossible d’acheter ou de se faire injecter de fortes doses de vitamines C en France, 0 moins de se « débrouiller ».

Par contre, d’après le Dr Thomas Levy, la vitamine C liposomale est encore plus efficace que les intraveineuses. Il se trouve donc que cette technologie récente nous offre donc une solution, dans les pays où les autorités ont censuré l’utilisation des intraveineuses de vitamine C, qui a pourtant déjà sauvé des milliers de vies dans le passé, quand de nombreuses cliniques offraient ce traitement efficace dans tellement de cas, incluant les infections virales de toutes sortes.

Pour les personnes intéressées, je vous rappelle que plus de 70 pages de mon livre récent sont consacrées aux mégadoses de vitamine C, et qu’il est téléchargeable gratuitement ici.

Bon courage, David.

Retour haut de page