Vitamine D expliquée par Professeur Nehls

Bonjour,
Comme promis voici les conseils et références concernant la vitamine D3 par le Professeur Michael Nehls, dans son livre révolutionnaire ‘Guérir Alzheimer’. (1)

Il semble que notre corps humain ait besoin de soleil depuis les temps immémoriaux, car c’est ainsi que la vitamine D3 est fabriquée par nos cellules, à partir du cholestérol.
Ce qui fait d’ailleurs du cholestrérol un élément essentiel à notre vie en bonne santé. Celui-ci a de nombreux rôles vitaux et nous en reparlerons j’espère. L’excès de cholestérol étant dû à une mauvaise alimentation qui dérègle son système de production et de régulation, en réduire le taux sanguin n’est évidemment pas la solution pour guérir, puisque s’attaquer aux symptômes n’a jamais sauvé personne, mais a par contre donné une immense puissance d’influence aux vendeurs de médicaments …

Le professeur Nehls nous dit qu’il s’agit plus d’une hormone que d’une vitamine, puisque le corps peut la fabriquer lui-même.

Dr Thomas Levy sur les bénéfices de la liposomique

Le Dr. Thomas Levy au 35ème congrès annuel de l’arbre de vie contre le cancer (Annual Tree of Life Cancer Convention), sur la découverte de l’efficacité de la vitamine C encapsulée dans les liposomes.

dr-levy-vitamine-c-lypo-spherique-conference

Transcription et traduction par JT

Depuis de longues années le Dr Levy a été impliqué dans la recherche sur la vitamine C, il a aussi effectué des travaux spécialisés en cardiologie, donc il est particulièrement qualifié pour parler sur la vitamine C pour le coeur, le cancer et les maladies infectieuses.
Dr Levy c’est certainement un plaisr de vous avoir avec nous.

(Cette vidéo est faite d’extraits provenant de la vidéo complète, on passe donc d’un sujet à un autre sans transistions)

Le Dr Levy (00:30) :
Les perfusions de vitamine C (intraveineuses) et les autres formes de vitamine C utilisées, elles neutraliseront les piqûres de serpents, elles neutraliseront les insecticides organo-phosphatés, tous les différents métaux lourds.

(00:50) : Au meilleur de ma connaissance, il n’y a pas du tout besoin de ce qu’on appelle une antidote, autre que la vitamine C.

Guérir du diabète de type 2, c’est possible facilement !

Les scientifiques ont enfin trouvé la cause du diabète de type 2 !

Il se déclare tout simplement quand le pancréas contient trop de graisse (type triacyglycérol) et ne peut donc plus fonctionner normalement pour produire l’insuline.

C’est tout simple mais il fallait le trouver. Il suffit de 0,6 grammes d’excès de cette graisse dans le pancréas pour déclencher un diabète de type 2.

On comprend donc pourquoi les scientifiques trouvaient toujours un lien entre ce diabète et l’alimentation. C’est pourquoi il y avait aussi des différences de réactions aux régimes alimentaires entre individus, car chaque personne synthétise la graisse et la conserve dans des conditions différentes.

C’est l’Université de Newcastle, en Angleterre, qui a annoncé cette découverte majeure le 1er Décembre 2015.

Il suffit donc de perdre du poids corporel jusqu’à ce que le pancréas perde environ 0,6 grammes de graisse (donc moins de 1 gramme), pour que le diabète de type 2 disparaisse.

Un sérieux régime alimentaire avec de l’exercice physique devrait donc suffire pour sauver les millions de personnes qui en souffre.

On en parle en Français ici :

Articles originaux en Anglais

Bien sûr on peut comprendre que pour perdre moins de 1 gramme de graisse dans le pancréas, il faut en perdre partout dans le corps. Cette découverte prouve simplement que c’est l’excès de poids en graisse qui cause le diabète de type 2, qui se déclenche quand le pancréas est à son tour engorgé.

On nous dit que ce sont les excès de sucre qui causent le diabète, mais ce n’est en fait qu’une cause indirecte.

Les livres des docteurs qui arrivent à inverser les diabètes du type 2 expliquent en détail que c’est un dérèglement du fonctionnement de l’organisme qui conduit à cet amassage nocif de graisses. Et bien sûr ce déséquilibre provient d’une alimentation non adaptée à nos corps, d’une part trop abondante, mais aussi mal repartie en macronutriments, et aussi carencée en micronutriments.

Je vous invite pour cela à rechercher sur YouTube ou dans une grande librairie, des sources d’information fiables, qui expliquent les différentes voies pour guérir du diabète de type 2.

Des livres écrits par des médecins ayant guéri des centaines ou des milliers de patients, sont pour moi plus sérieux et surtout plus honnêtes que ce que nous recommandent les publicités de produits alimentaires, ou les recommandations de médicaments prétendant nous aider.

L’expérience de ces médecins et la science qui explique leurs résultats, en reviennent toujours à notre nourriture. Cela prouve donc que mal manger ne permette pas au corps de fonctionner correctement, et c’est bien évidemment du simple bon sens. Nos cellules ont besoin de certains éléments, et une carence peut donc les empêcher de fonctionner.

D’autre part des éléments toxiques vont logiquement dérégler nos cellules et donc nos organes. Et tout le monde peut comprendre qu’apporter trop de matériaux, comme lorsqu’on mange trop, va aussi poser un problème, puisque notre corps a une capacité d’élimination limitée, et se trouve incapable de prendre en charge les quantités énormes que nous mangeons de nos jours. Surtout qu’en plus nous ne dépensons plus physiquement cet excès, puisque nos vies sont de plus en plus sédentaires …

Voici quelques noms qui ont fait leurs preuves sur un grand nombre de malades, comme toujours la plupart sont en Anglais, mais voici des pistes traduites ou francophones :

  • Soigner son diabète en 21 jours – Gabriel Cousens (docteur)
  • 8 semaines pour en finir avec le diabète sans médicaments – Michael Mosley (journaliste)
  • Comment j’ai vaincu le diabète sans médicament – Norman Mousseau (physicien)
  •  Comment ne pas pas mourir – Michael Greger (docteur)
  • Le grand livre de l’alimentation cétogène – Ulrich Genisson, Nelly Genisson (traducteurs)
  • L’alimentation ou la troisième médecine – Jean Seignalet (docteur)
  • Guérir enfin du cancer : Oser dire quand et comment –  Henri JOYEUX (docteur)
  • Soignez tous les diabètes par www.regenere.org https://youtu.be/nyfijaL3CIY

En Anglais :

Alors bonnes recherches, pour une bonne santé !

A bientôt pour encore plus d’informations utiles,

Jules Trésor

Vitamine D et soleil

Pourquoi devriez-vous encourager les enfants à jouer dehors?

« Nous n’arrêtons pas de jouer parce que nous vieillissons; nous vieillissons parce que nous arrêtons de jouer. » – George Bernard Shaw.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les enfants doivent faire de l’exercice pendant au moins 60 minutes chaque jour. Malheureusement, les enfants de notre génération mènent des vies dangereusement sédentaires. Ils ne dorment pas assez et ils passent la plus grande partie de leur temps à regarder la télé ou devant leur ordinateur portable, iPad, tablette ou téléphone intelligent.

La recherche indique que les enfants d’aujourd’hui passent plus ou moins 7 heures devant leurs écrans. Il s’agit là d’une tendance alarmante; tendance qui favorise toute sorte de problèmes de santé évitables chez nos enfants.

Le mode de vie sédentaire rend les enfants plus susceptibles de développer de l’obésité, de l’anxiété, des changements comportementaux et des mauvaises fonctions cérébrales. Parallèlement, l’activité physique diminue le risque d’obésité et d’autres facteurs pouvant causer des problèmes cardiaques et le diabète de type 2 plus tard au cours de la vie. Être actif est également bon pour le développement sain du cerveau. Les enfants qui jouent régulièrement dehors auront tendance à être plus impliqués et concentrés que les enfants qui passent la plus grande partie de leur temps à l’intérieur. De plus, des preuves solides indiquent que le jeu libre favorise de meilleures aptitudes sociales et aide les enfants à mieux apprendre.

Jetons un coup d’œil à certains bienfaits évidents, et d’autres « qui le sont moins », du fait de jouer dehors.

Riche fermier sauvé par la vitamine C liposomique !

Reportage de la télé nationale de Nouvelle Zélande sur le cas d’Alan Smith, que les docteurs voulaient « débrancher », et qui est aujourd’hui en pleine forme grâce à des méga-doses de vitamine C.

Le Présentateur:
C’est l’histoire d’un homme, un producteur laitier, qui est revenu de chez les morts.
Les docteurs voulaient débrancher les systèmes de maintient en vie.
Mais sa famille refusait d’abandonner.

(00.35) La journaliste : Ceci est le fermier Alan Smith, dans l’unité de maintient en vie, juste avant que les docteurs ne disent à sa famille que les instruments de maintient en vie allaient être éteints, et qu’il allait être permis de mourir.

Journaliste : la survie d’Alan Smith a été décrite comme un des cas les plus remarquables, et son retour à la pleine santé un des plus controversés dans l’histoire médicale de la Nouvelle-Zélande.

vid-alan-smith-sauve-par-vitamine-c-lypospherique-02

Avant la vitamine C, les docteurs voulaient le « débrancher »;
Sa grippe porcine avait dégénérée en leucémie fatale …

vid-alan-smith-sauve-par-vitamine-c-lypospherique-04

Après 1 semaine à 6 sachets de vitamine C Liposomique par jour,
Alan juste avant sa sortie d’hôpital …
alors qu’il aurait déjà disparu si sa famille avait suivi l’avis des médecins !

Bienfaits de la vitamine K2 pour le diabète

Des études récentes ont examiné le rôle de la vitamine K2 dans le cas de plusieurs problèmes de santé et elle s’est avérée prometteuse pour la santé osseuse, l’ostéoporose, la calcification vasculaire et les maladies cardiovasculaires. En activant les protéines qui aident le calcium à pénétrer dans les os et à se retirer des artères, la K2 joue un rôle très important, mais malheureusement peu connu, pour le maintien de la santé des os et du cœur.

Ces bienfaits ont été appuyés par des études cliniques indiquant que les suppléments de K2 peuvent réduire la perte osseuse liée à l’âge chez les femmes ainsi que réduire le risque de fractures. Les études démontrent également que la vitamine K2 peut aussi réduire le durcissement artériel, améliorant ainsi la santé cardiaque.  

La vitamine K2 réduit le risque de diabète de type 2

Une analyse de 2017 a conclu que la vitamine K2 améliore la sensibilité à l’insuline. Elle a également conclu que la vitamine K2 est plus efficace que la vitamine K1 pour diminuer le risque de diabète de type 2. L’analyse a souligné trois principaux mécanismes impliqués dans l’amélioration de la sensibilité à l’insuline. [1]

Effets sur la qualité osseuse dans les cas de diabète de type 2

Le diabète de type 2 cause une hausse du taux de glycémie, ce qui donne lieu à des dommages oxydatifs ainsi qu’à de l’inflammation dans le corps, et en particulier dans les vaisseaux sanguins. Cet effet a un fort effet négatif sur tout le système vasculaire – endommageant ainsi les petits et les gros vaisseaux sanguins, en plus d’accroître le risque de complications macro-vasculaires et micro-vasculaires, telles que :

Vitamine K2, calcification vasculaire et durcissement des artères chez les patients diabétiques

Le risque de maladies cardiovasculaires est considérablement accru chez les personnes souffrant de diabète de type 2. Le rôle de la vitamine K2 dans les cas de maladies cardiaques et de diabète a été étudié en profondeur. Elle maintient la mobilité du calcium et prévient son accumulation dans les artères. Comment cela fonctionne-t-il ?

La vitamine K2 est nécessaire à l’activation totale d’une protéine appelée protéine matricielle Gla (PMG), qui est considérée comme étant l’un des inhibiteurs de calcification artérielle les plus puissants. Pour le dire simplement, la PMG activée joue un rôle significatif dans la prévention de l’accumulation du calcium dans les vaisseaux sanguins, dont les artères coronariennes ainsi que l’aorte. Qu’arrive-t-il donc lorsque vous avez une carence en K2 ? Cette situation augmentera le taux de PMG inactive (PMGdp-uc) en circulation.

Vitamine K2 vs Vitamine K1

Tel que mentionné précédemment, l’analyse publiée en 2017 dans Diabetes Research and Clinical Practice a rapporté que la vitamine K2 est plus efficace que la K1 pour réduire le risque de diabète de type 2. [2] De même, plusieurs autres études ont également confirmé que la vitamine K2 peut être plus efficace que la K1 pour l’amélioration de la santé osseuse et cardiovasculaire.

Vitamine K1 ou phylloquinone

  • Se retrouve principalement dans les légumes verts à feuilles, tels que le chou kale, les épinards, les feuilles de chou cavalier, les feuilles de moutarde, la bette à carde, le brocoli et les choux de Bruxelles.
  • Nécessaire à la saine coagulation sanguine. Elle est transportée jusqu’au foie, où elle aide à activer des protéines, appelées facteurs coagulants.
  • Structurellement différente de la K2, en ce que sa chaine latérale est plus petite.
  • La carence peut donner lieu à des ecchymoses ainsi qu’à un saignement excessif

Vitamine K2 ou ménaquinone

  • Consiste en un ensemble de molécules appelées ménaquinones ou MK. Le nombre accompagnant les noms MK4 et MK7 font référence au nombre de chaines latérales.
  • Se retrouve dans les aliments fermentés tels que le natto (fèves de soja fermentées), le caillé et la choucroute. On la retrouve également dans les produits animaux tels que le fromage, le beurre, le jaune d’œuf, le foie d’oie et le poulet.
  • Également produite par les bactéries intestinales, mais en très petites quantités.
  • Les ménaquinones ont une chaine latérale plus longue, ce qui aide la K2 à demeurer plus longtemps dans le flux sanguin. Cela signifie que la K2 est absorbée plus efficacement par les tissus du corps, tels que les os, les vaisseaux sanguins et autres tissus.
  • Outre son implication dans le processus de coagulation sanguine, la vitamine K2 joue également un rôle essentiel dans le maintien de la santé des os et du système cardiovasculaire.  

Carence en vitamine K2

De plus, certains facteurs vous rendent plus susceptibles de développer un faible taux de K2, tels que :

  • Âge
  • Personnes souffrant de problèmes de santé tels que la haute tension artérielle, le diabète de type 2, les maladies cardiaques et la néphropathie chronique  
  • Certains médicaments, tels que les statines (médicaments permettant de baisser le taux de cholestérol), les anticoagulants, comme le warfarine, et les antibiotiques.
  • Les troubles de la santé digestive et les problèmes de santé tels que la maladie cœliaque, la maladie de Crohn, la rectocolite ulcérohémorragique, les chirurgies abdominales et la dysbiose intestinale. Ces problèmes gastro-intestinaux interfèrent avec l’absorption de la K2
  • Mauvais fonctionnement hépatique
  • Régime alimentaire faible en gras

CoQ10 contre migraines

Pulsation, douleur lancinante d’un ou des deux côtés de la tête? Nausées et sensibilité à la lumière, au son ou même à l’odorat? Pression dans les yeux? Avec ces signes révélateurs, les personnes souffrant de migraine savent qu’une crise pourrait être en cours. Les migraines peuvent être extrêmement handicapantes et peuvent durer jusqu’à trois jours, vous laissant complètement épuisé.

CoQ10 et migraines: Quel est le lien?

La coenzyme Q10 (ou CoQ10) est une substance semblable à la vitamine présente dans presque toutes les cellules du corps. Elle a deux rôles dominants dans le corps:

  • Sert de composante essentielle dans la création d’énergie.
  • Fonctionne comme un antioxydant et protège les structures cellulaires comme les mitochondries, l’ADN et les lipides contre les dommages oxydatifs causés par les radicaux libres.

Pour en revenir à la façon dont la migraine peut être liée à des problèmes de mitochondries fonctionnant mal, la CoQ10 peut faire une énorme différence dans ce problème en raison de ces deux fonctions dans votre corps. En un mot, la CoQ10 protège les mitochondries d’une augmentation du stress oxydatif et, en tant que cofacteur essentiel dans le processus de production d’énergie, maintient les mitochondries en mesure de produire suffisamment d’énergie pour les cellules. C’est ainsi qu’elle améliore les fonctions et la santé mitochondriales.

Si vous êtes sujet aux migraines, il y a des chances que vous soyez déficient en CoQ10. En fait, la carence en CoQ10 est l’une des carences les plus répandues chez les personnes souffrant de migraines. Une étude importante publiée en 2007 dans la revue «Headache», a révélé que près d’un tiers des participants à l’étude (qui comprenait un total de 1 550 enfants et adolescents) étaient déficients en CoQ10. [3]

Une autre étude de 2017 suggère que «la CoQ10 pourrait réduire la fréquence des maux de tête, et les rendre aussi plus courts et moins sévères, avec un profil d’innocuité favorable» [4].

Livre pour prévenir 80% des accidents cardiovasculaires

Le saviez-vous? La grande majorité des accidents cardiovasculaires (AVC, arrêts cardiaques et autres) peuvent être évités par une alimentation adaptée ?

 Et c’est une professionnelle française qui travaille dans les hôpitaux français qui l’écrit dans un livre!
Pour moi ce livre devrait être donné à toute personne qui atteint l’âge de 40 ans, car ainsi beaucoup de morts, de handicaps et des milliards seraient économisés sur les cotisations d’Assurance Maladie obligatoires.

Pour des raisons de droits d’auteurs je ne peux pas copier exactement les phrases contenues dans ce livre, et de toute façon il vaut mieux que vous l’achetiez pour le lire vous-même, mais je peux vous dire un peu ce qu’il contient … et c’est choquant !

Bien sûr de nombreux livres mentionnent ces faits concernant la possibilité de prévenir les accidents cardiovasculaires, mais ici c’est écrit noir sur blanc par une professionnelle payée par la sécurité sociale et donc par l’état !
Pourquoi ce système obligatoire de santé ne nous fait pas savoir avec insistance que nous pouvons nous éviter tous ces douloureux et traumatiques accidents cardiovasculaires est une question que je laisse ouverte.

Ils savent mais ne nous le disent pas, quand même, 80% d’AVC et d’infarctus en moins, alors pourquoi ???

Ce livre ne coûte que 7,70 Euros à la FNAC … Editions JOUVENCE, ISBN 978-2-88911-768-0 (lien vers le livre) 
L’auteure Marie-Laure André, est diététicienne en milieu hospitalier. Elle est spécialiste dans la prise en charge nutritionnelle de l’insuffisance cardiaque, du diabète et de l’obésité.

>>> Voici ce que j’ai lu dans ce super livre :

– En page arrière on lit qu’on pourrait empêcher 80% des risques d’AVC et d’infarctus en changeant de mode de vie ! (ça c’est stupéfiant 🙂
– p9 on apprend que plus de 110 000 infarctus arrivent chaque année, donc on pourrait en éviter 90 000 par an !!!
Quant aux AVCs, il y en a plus de 130 000 par an, on pourrait donc éviter de souffrir à 105 000 victimes par an
(rien qu’avec ces 2 problèmes cardiovasculaires on pourraient déjà prévenir 250 000 morts en France par an, des millions dans le monde)
Et elle nous dit aussi que les AVCs sont la première cause de mortalité et de handicap chez les femmes en France.

Le saviez-vous mesdames, que vous avez la plus forte chance de mourir d’un AVC … et que pourtant c’est évitable par un changement d’alimentation et de mode de vie ?!

– p10 on apprend qu’une meilleure hygiène de vie permettrait d’agir directement sur les facteurs de risque.

Notamment cela réduirait l’hypertension et le taux de cholestérol.
Donc là on réalise aussi que c’est l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie qu’on peut réduire par une meilleure alimentation, et ainsi éviter des douleurs à des millions de personnes de plus, et des milliards en dépenses de santé !
Une étude du Lancet est citée qui précise ce que sont les causes de tous ces mots : trop de gras animal, de produits et plats industriels et trop de sel, et pas assez de fruits et légumes. Autrement dire des choses simples et naturelles.

– p11 le régime méditerranéen est désigné comme la solution, car il contient des fibres, des antioxydants, des graisses végétales et peut de graisses animales, ce qui est bénéfique pour nos artères.
La solution est donc finalement très simple et bon marché, pour nous éviter ces souffrances et ces coûts médicaux très élevés !

– p15 on nous rappelle qu’une alimentation saine et équilibrée va prévenir les AVCs

– p25 c’est la solution à l’excès de cholestérol qui nous est donnée, en nous expliquant que manger beaucoup de végétaux et peu de graisses animales fait baisser le taux de mauvais cholestérol !

– p33 on lit que l’hypertension artérielle représente 35% des risques d’AVC, et sa cause nous est donnée, qui est la perte de l’élasticité des artères.

– p54 le sport de façon modérée est un puissant protecteur contre les accidents cardiaques. Alors il ne suffit pas de bien manger, mais il faut aussi s’activer, modérément.

– p63 dans le chapitre qui explique très bien les secrets des graisses, on lit que les plus nocives proviennent des viandes et charcuteries, qui favorisent la formation de plaque artérielle d’athérome.

– p66 on trouve les références à la grande et fameuse étude scientifique de 1994 qui avait jeté la lumière sur les bienfaits du régime méditerranéen pour notre santé cardiovasculaire. Elle s’appela en Français « L’étude de Lyon » et fut publiée par Michel de Lorgeril et Serge Renaud.
Moi qui voyage beaucoup, je vous assure que partout on connaît et on cite le régime méditerranéen comme l’idéal santé !
Une des conclusions en fut qu’une personne ayant souffert d’un infarctus peut éviter jusqu’à 70% des risques de rechute en adoptant ce régime enrichi en noix.

– p67 c’est aussi l’alimentation qui donne la plus longue longévité, et aussi permet de réduire considérablement les risques de cancer.
Voilà encore une révélation pour ceux et celles qui n’auraient jamais mené quelques recherches en matière de santé alternative.

Oui, le cancer est dans de très nombreux cas le résultat d’années d’alimentation destructrice.

Elle ose nous dire que des changements de mode de vie sont parfois (moi je dirais TRÈS SOUVENT) plus efficaces que les médicaments ! Merci Madame et votre maison d’éditions pour votre courage.

– p68 on lit qu’une étude médicale récente de 2013 montre encore que ce régime, riche en huile d’olive et en noix et amandes, permet de réduire de 50% les AVC et 30% les infarctus.

Un tableau nous y résume les principes de cette diète miraculeuse.

– p69 et pour finir mes cotations, on y lit ici que ce régime miracle est même classé au patrimoine mondial de l’humanité !!

Le reste du livre est aussi très utile, avec même des exemples de recettes et aliments à intégrer dans notre quotidien.

Je conseille à tous d’aller en acheter quelques exemplaires et de les distribuer dans son entourage, car voici encore un livre QUI PEUT SAUVER DES VIES, et un très grand nombre de vies et de souffrances inutiles !

Bien à vous
Bonne santé et bons plats méditerranéens, et bonne activité physique régulière et modérée.

CoQ10 pour cellules et mitochondries

La CoQ10 gagne beaucoup en popularité en tant que supplément alimentaire. Le nombre d’individus faisant usage de la CoQ10 a grimpé, passant de 2 millions à 24 millions en seulement 16 ans. En prenant cette incroyable statistique comme point de départ, découvrons quels sont les bienfaits de la CoQ10 ainsi que ce qui la rend si populaire auprès des personnes qui se préoccupent de leur santé.

La CoQ10 est un composé dont disposent la plupart des êtres vivants. Elle est produite par pratiquement toutes les cellules et est stockée dans les mitochondries, où elle est utilisée pour créer de l’énergie pour des fonctions cellulaires saines. Nous produisons moins de CoQ10 avec l’âge. D’ailleurs, certains cancers et certaines maladies cardiaques sont associées à un faible taux de CoQ10. Les preuves dont nous disposons jusqu’à aujourd’hui ne nous permettent pas d’affirmer que le faible taux de cette enzyme cause ces maladies ni que la carence en CoQ10 résulte du stress que causent ces maladies. Cependant, les experts s’entendent sur l’importance de la CoQ10 pour les fonctions cellulaires et la santé mitochondriale, ainsi que sur le fait qu’un faible taux peut jouer un rôle dans l’altération de ces fonctions.

Qu’est-ce que la CoQ10 ?

Comment la CoQ10 agit-elle ?

La Co-Q10 permet de fabriquer notre énergie, alors plus on en prend mieux on est !

Bienfaits pour la santé mitochondriale et les fonctions cellulaires

1. La CoQ10 nourrit notre énergie naturelle

2. La CoQ10 réduit les dommages oxydatifs

3. La CoQ10 renverse les effets du vieillissement

4. La CoQ10 améliore les symptômes de l’insuffisance cardiaque

Anatomie d’une cellule, dont les mitochondries sont les sources d’énergie, et la CoQ10 essentielle !

5. La CoQ10 fournit un environnement à pH optimal

6. La CoQ10 est bénéfique pour les troubles cognitifs

7. La CoQ10 contre les effets des statines

8. La CoQ10 minimise les complications liées aux chirurgies cardiaques

Comment accroître le taux de CoQ10 par les suppléments et la nourriture

Conclusion

Retour haut de page