La CoQ10 pour les cellules et les mitochondries

La CoQ10 gagne beaucoup en popularité en tant que supplément alimentaire. Le nombre d’individus faisant usage de la CoQ10 a grimpé, passant de 2 millions à 24 millions en seulement 16 ans. En prenant cette incroyable statistique comme point de départ, découvrons quels sont les bienfaits de la CoQ10 ainsi que ce qui la rend si populaire auprès des personnes qui se préoccupent de leur santé.

La CoQ10 est un composé dont disposent la plupart des êtres vivants. Elle est produite par pratiquement toutes les cellules et est stockée dans les mitochondries, où elle est utilisée pour créer de l’énergie pour des fonctions cellulaires saines. Nous produisons moins de CoQ10 avec l’âge. D’ailleurs, certains cancers et certaines maladies cardiaques sont associées à un faible taux de CoQ10. Les preuves dont nous disposons jusqu’à aujourd’hui ne nous permettent pas d’affirmer que le faible taux de cette enzyme cause ces maladies ni que la carence en CoQ10 résulte du stress que causent ces maladies. Cependant, les experts s’entendent sur l’importance de la CoQ10 pour les fonctions cellulaires et la santé mitochondriale, ainsi que sur le fait qu’un faible taux peut jouer un rôle dans l’altération de ces fonctions.

Qu’est-ce que la CoQ10 ?

Comment la CoQ10 agit-elle ?

La Co-Q10 permet de fabriquer notre énergie, alors plus on en prend mieux on est !

Bienfaits pour la santé mitochondriale et les fonctions cellulaires

1. La CoQ10 nourrit notre énergie naturelle

2. La CoQ10 réduit les dommages oxydatifs

3. La CoQ10 renverse les effets du vieillissement

4. La CoQ10 améliore les symptômes de l’insuffisance cardiaque

Anatomie d’une cellule, dont les mitochondries sont les sources d’énergie, et la CoQ10 essentielle !

5. La CoQ10 fournit un environnement à pH optimal

6. La CoQ10 est bénéfique pour les troubles cognitifs

7. La CoQ10 contre les effets des statines

8. La CoQ10 minimise les complications liées aux chirurgies cardiaques

Comment accroître le taux de CoQ10 par les suppléments et la nourriture

Conclusion