Radiations nucléaires

La vitamine C contre les radiations nucléaires !

fukushima-explosion-DNA-damage-vitamine-C-injection

Sans vitamine C il n’y a pas de vie possible, et avec une déficience en vitamine C la vie est beaucoup plus courte et les maladies chroniques s’installent très tôt dans la vie des humains.

Par exemple, un lapin ou un chien va produire de la vitamine C au quotidien et augmenter automatiquement cette production en cas d’infection ou d’attaque microbienne. C’est pourquoi les mammifères sont beaucoup moins malades que nous, car la vitamine C est aussi un puissant anti-oxidant.

La vitamine C par prise orale limite la quantité que l’on peut absorber, car elle génère des gazs intestinaux et declenche des diarrhées quand la limite maximale est atteinte.
Heureusement les scientifiques ont découvert la méthode d’encapsulation « liposomale » qui permet de protéger et de transporter la vitamine C directement dans le flux saguin, sans arrêt ni destruction dans l’estomac, et de la délivrer aux cellules qui vont l’utiliser.
Ainsi il n’y a plus de gêne intestinale et la dose nécessaire à prendre est moindre puisqu’il n’y a plus de gaspillage dans l’estomac.

Le Docteur Levy a mené de multiples essais cliniques avec de la vitamine C liposomale et considère qu’elle est beaucoup plus efficace que la vitamine C normale prise oralement, et même plus efficace que les piqûres de vitamine C qui étaient pratiquées jusqu’à cette découverte scientifique pour lutter contre de nombreuses maladies.

Mais aujourd’hui je voulais vous présenter une autre performance extraordinaire de la vitamine C, qui est de lutter contre les radiations nucléaires en protégeant notre ADN !
C’est la catastrophe de Fukushima qui a permis de confirmer cet effet protecteur de l’ADN par la vitamine C contre les radiations tueuses.

Retour haut de page