admin

Dr Thomas utilise la Vitamine C liposomique

Selon le Dr Thomas Levy, l’un des plus grands spécialistes de la vitamine C, le stress oxydatif au niveau cellulaire est la cause sous-jacente de pratiquement toutes les maladies chroniques dégénératives qui nous affectent. Et si vous pouvez identifier la cause principale de ce stress – qu’il provienne de pathogènes ou d’une exposition aux toxines – et rétablir la capacité antioxydante de vos tissus, vous pouvez remédier à la majorité des maladies.

(la suite dans l’article complet…)

Bienfaits pour la santé de la vitamine C

  1. Prévient le scorbut, un problème de santé qui se caractérise par la désintégration graduelle du corps en raison d’un manque de collagène.
  2. Favorise la croissance et la réparation des tissus.
  3. Renforce et active le système immunitaire.
  4. Désactive les infections bactériennes et virales.
  5. Améliore la santé et les fonctions cardiovasculaires.
  6. Fournit force et intégrité aux artères, les rendant ainsi moins susceptibles de développer de l’athérosclérose (formation de plaque ou de dépôts graisseux).
  7. Renverse le durcissement des artères.
  8. Soutient et améliore la santé de la peau, des os, des articulations et des muscles.
  9. Contrôle l’inflammation systémique, diminuant ainsi le risque de maladies dégénératives chroniques.
  10. Réduit les dommages cellulaires (ADN et autres sous-structures) causés par l’exposition à la radiation ionisante.
  11. Débarrasse le corps de ses métaux lourds toxiques, dont le mercure, en le détoxiquant.
  12. Prévient le vieillissement prématuré au niveau cellulaire

Des études indiquent que de fortes doses de vitamine C aident à éliminer les cellules cancéreuses, tout en gardant intactes les cellules saines. [1] Dans une autre étude, les scientifiques ont découvert que l’administration de doses élevées de vitamine C a pour résultat de rendre les cellules cancéreuses plus vulnérables aux effets de la chimiothérapie et de la radiation. Les chercheurs ont démontré que des doses pharmacologiques de vitamine C sont non toxiques et bien tolérées; elles pourraient même améliorer les résultats du traitement lorsque combinées à la radio-chimiothérapie standard. [2]

(la suite dans l’article complet…)

Technologie liposomique : Système d’administration de médicament/nutriment unique et plus efficace

Pour bien comprendre ce que sont les liposomes et ce qu’ils font, nous devons d’abord souligner un facteur d’une extrême importance pour tirer le maximum de bienfaits de tout médicament ou supplément nutritionnel. Ce facteur est connu sous le nom de « biodisponibilité ».

Donc, pour qu’un nutriment puisse être utilisable et bio-disponible, il est important qu’il atteigne les endroits où il sera le mieux utilisé (que ce soit de façon intracellulaire, extracellulaire, ou les deux). Un système d’administration des médicaments qui peut aider à transporter les substances nécessaires jusqu’aux espaces cellulaires souhaités ou les sites moléculaires cibles sans que cela soit énergétiquement demandant est considéré comme étant le système le plus efficace. Et c’est essentiellement ce que font les liposomes.

(la suite dans l’article complet…)

Bienfaits de la vitamine C liposomique

Les suppléments oraux de vitamine C, qu’il s’agisse de comprimés, de pilules ou de poudre, ne sont pas efficacement traités et absorbés par le corps. De plus, la majeure partie de la vitamine C obtenue de cette manière est éliminée dans l’urine. Pour être dans une santé optimale et pour éloigner les maladies, il est important de s’assurer de prendre de la vitamine C en dosage bien plus élevé que ce qui est généralement recommandé. La prise régulière de doses élevées de suppléments oraux de vitamine C est susceptible de vous causer des troubles gastriques, dont des gaz, des crampes abdominales et la diarrhée. Quoi de mieux pour accroître votre taux de vitamine C cellulaire que d’utiliser de la vitamine C liposomique? Une stratégie d’administration de nutriments qui permet une meilleure absorption et une plus grande biodisponibilité.

Notre vitamine D et le soleil …

« Nous n’arrêtons pas de jouer parce que nous vieillissons; nous vieillissons parce que nous arrêtons de jouer. » – George Bernard Shaw.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les enfants doivent faire de l’exercice pendant au moins 60 minutes chaque jour. Malheureusement, les enfants de notre génération mènent des vies dangereusement sédentaires. Ils ne dorment pas assez et ils passent la plus grande partie de leur temps à regarder la télé ou devant leur ordinateur portable, iPad, tablette ou téléphone intelligent.

La recherche indique que les enfants d’aujourd’hui passent plus ou moins 7 heures devant leurs écrans. Il s’agit là d’une tendance alarmante; tendance qui favorise toute sorte de problèmes de santé évitables chez nos enfants.

Le mode de vie sédentaire rend les enfants plus susceptibles de développer de l’obésité, de l’anxiété, des changements comportementaux et des mauvaises fonctions cérébrales. Parallèlement, l’activité physique diminue le risque d’obésité et d’autres facteurs pouvant causer des problèmes cardiaques et le diabète de type 2 plus tard au cours de la vie. Être actif est également bon pour le développement sain du cerveau. Les enfants qui jouent régulièrement dehors auront tendance à être plus impliqués et concentrés que les enfants qui passent la plus grande partie de leur temps à l’intérieur. De plus, des preuves solides indiquent que le jeu libre favorise de meilleures aptitudes sociales et aide les enfants à mieux apprendre.

Jetons un coup d’œil à certains bienfaits évidents, et d’autres « qui le sont moins », du fait de jouer dehors.

Bienfaits pour la santé physique :

# Synthèse de la vitamine D

# Renforce les os et les muscles

# Diminue le risque de myopie

# Aide à bâtir l’immunité

# Sommeil de qualité

# Réduit les symptômes du TDAH chez les enfants

# Favorise les aptitudes sociales

Les bienfaits du jeu extérieur vont au-delà du traditionnel bien-être physique et mental. Les enfants apprennent à expérimenter, explorer, prendre des risques et découvrir. Le fait de jouer en équipe aide les enfants à apprendre d’importantes aptitudes sociales, telles que partager, attendre son tour et être indépendant.

La Super Vitamines D3 + K2 liposomique de Sanus-Q est ici !

Vitamine D expliquée par Professeur Nehls

Bonjour,
Comme promis voici les conseils et références concernant la vitamine D3 par le Professeur Michael Nehls, dans son livre révolutionnaire ‘Guérir Alzheimer’. (1)

Il semble que notre corps humain ait besoin de soleil depuis les temps immémoriaux, car c’est ainsi que la vitamine D3 est fabriquée par nos cellules, à partir du cholestérol.
Ce qui fait d’ailleurs du cholestrérol un élément essentiel à notre vie en bonne santé. Celui-ci a de nombreux rôles vitaux et nous en reparlerons j’espère. L’excès de cholestérol étant dû à une mauvaise alimentation qui dérègle son système de production et de régulation, en réduire le taux sanguin n’est évidemment pas la solution pour guérir, puisque s’attaquer aux symptômes n’a jamais sauvé personne, mais a par contre donné une immense puissance d’influence aux vendeurs de médicaments …

Le professeur Nehls nous dit qu’il s’agit plus d’une hormone que d’une vitamine, puisque le corps peut la fabriquer lui-même.

Dr Thomas Levy sur les bénéfices de la liposomique

Le Dr. Thomas Levy au 35ème congrès annuel de l’arbre de vie contre le cancer (Annual Tree of Life Cancer Convention), sur la découverte de l’efficacité de la vitamine C encapsulée dans les liposomes.

dr-levy-vitamine-c-lypo-spherique-conference

Transcription et traduction par JT

Depuis de longues années le Dr Levy a été impliqué dans la recherche sur la vitamine C, il a aussi effectué des travaux spécialisés en cardiologie, donc il est particulièrement qualifié pour parler sur la vitamine C pour le coeur, le cancer et les maladies infectieuses.
Dr Levy c’est certainement un plaisr de vous avoir avec nous.

(Cette vidéo est faite d’extraits provenant de la vidéo complète, on passe donc d’un sujet à un autre sans transistions)

Le Dr Levy (00:30) :
Les perfusions de vitamine C (intraveineuses) et les autres formes de vitamine C utilisées, elles neutraliseront les piqûres de serpents, elles neutraliseront les insecticides organo-phosphatés, tous les différents métaux lourds.

(00:50) : Au meilleur de ma connaissance, il n’y a pas du tout besoin de ce qu’on appelle une antidote, autre que la vitamine C.

Guérir du diabète de type 2, c’est possible facilement !

Les scientifiques ont enfin trouvé la cause du diabète de type 2 !

Il se déclare tout simplement quand le pancréas contient trop de graisse (type triacyglycérol) et ne peut donc plus fonctionner normalement pour produire l’insuline.

C’est tout simple mais il fallait le trouver. Il suffit de 0,6 grammes d’excès de cette graisse dans le pancréas pour déclencher un diabète de type 2.

On comprend donc pourquoi les scientifiques trouvaient toujours un lien entre ce diabète et l’alimentation. C’est pourquoi il y avait aussi des différences de réactions aux régimes alimentaires entre individus, car chaque personne synthétise la graisse et la conserve dans des conditions différentes.

C’est l’Université de Newcastle, en Angleterre, qui a annoncé cette découverte majeure le 1er Décembre 2015.

Il suffit donc de perdre du poids corporel jusqu’à ce que le pancréas perde environ 0,6 grammes de graisse (donc moins de 1 gramme), pour que le diabète de type 2 disparaisse.

Un sérieux régime alimentaire avec de l’exercice physique devrait donc suffire pour sauver les millions de personnes qui en souffre.

On en parle en Français ici :

Articles originaux en Anglais

Bien sûr on peut comprendre que pour perdre moins de 1 gramme de graisse dans le pancréas, il faut en perdre partout dans le corps. Cette découverte prouve simplement que c’est l’excès de poids en graisse qui cause le diabète de type 2, qui se déclenche quand le pancréas est à son tour engorgé.

On nous dit que ce sont les excès de sucre qui causent le diabète, mais ce n’est en fait qu’une cause indirecte.

Les livres des docteurs qui arrivent à inverser les diabètes du type 2 expliquent en détail que c’est un dérèglement du fonctionnement de l’organisme qui conduit à cet amassage nocif de graisses. Et bien sûr ce déséquilibre provient d’une alimentation non adaptée à nos corps, d’une part trop abondante, mais aussi mal repartie en macronutriments, et aussi carencée en micronutriments.

Je vous invite pour cela à rechercher sur YouTube ou dans une grande librairie, des sources d’information fiables, qui expliquent les différentes voies pour guérir du diabète de type 2.

Des livres écrits par des médecins ayant guéri des centaines ou des milliers de patients, sont pour moi plus sérieux et surtout plus honnêtes que ce que nous recommandent les publicités de produits alimentaires, ou les recommandations de médicaments prétendant nous aider.

L’expérience de ces médecins et la science qui explique leurs résultats, en reviennent toujours à notre nourriture. Cela prouve donc que mal manger ne permette pas au corps de fonctionner correctement, et c’est bien évidemment du simple bon sens. Nos cellules ont besoin de certains éléments, et une carence peut donc les empêcher de fonctionner.

D’autre part des éléments toxiques vont logiquement dérégler nos cellules et donc nos organes. Et tout le monde peut comprendre qu’apporter trop de matériaux, comme lorsqu’on mange trop, va aussi poser un problème, puisque notre corps a une capacité d’élimination limitée, et se trouve incapable de prendre en charge les quantités énormes que nous mangeons de nos jours. Surtout qu’en plus nous ne dépensons plus physiquement cet excès, puisque nos vies sont de plus en plus sédentaires …

Voici quelques noms qui ont fait leurs preuves sur un grand nombre de malades, comme toujours la plupart sont en Anglais, mais voici des pistes traduites ou francophones :

  • Soigner son diabète en 21 jours – Gabriel Cousens (docteur)
  • 8 semaines pour en finir avec le diabète sans médicaments – Michael Mosley (journaliste)
  • Comment j’ai vaincu le diabète sans médicament – Norman Mousseau (physicien)
  •  Comment ne pas pas mourir – Michael Greger (docteur)
  • Le grand livre de l’alimentation cétogène – Ulrich Genisson, Nelly Genisson (traducteurs)
  • L’alimentation ou la troisième médecine – Jean Seignalet (docteur)
  • Guérir enfin du cancer : Oser dire quand et comment –  Henri JOYEUX (docteur)
  • Soignez tous les diabètes par www.regenere.org https://youtu.be/nyfijaL3CIY

En Anglais :

Alors bonnes recherches, pour une bonne santé !

A bientôt pour encore plus d’informations utiles,

Jules Trésor

La vitamine C contre radiations nucléaires

fukushima-explosion-DNA-damage-vitamine-C-injection

Sans vitamine C il n’y a pas de vie possible, et avec une déficience en vitamine C la vie est beaucoup plus courte et les maladies chroniques s’installent très tôt dans la vie des humains.

Par exemple, un lapin ou un chien va produire de la vitamine C au quotidien et augmenter automatiquement cette production en cas d’infection ou d’attaque microbienne. C’est pourquoi les mammifères sont beaucoup moins malades que nous, car la vitamine C est aussi un puissant anti-oxidant.

La vitamine C par prise orale limite la quantité que l’on peut absorber, car elle génère des gazs intestinaux et declenche des diarrhées quand la limite maximale est atteinte.
Heureusement les scientifiques ont découvert la méthode d’encapsulation « liposomale » qui permet de protéger et de transporter la vitamine C directement dans le flux saguin, sans arrêt ni destruction dans l’estomac, et de la délivrer aux cellules qui vont l’utiliser.
Ainsi il n’y a plus de gêne intestinale et la dose nécessaire à prendre est moindre puisqu’il n’y a plus de gaspillage dans l’estomac.

Le Docteur Levy a mené de multiples essais cliniques avec de la vitamine C liposomale et considère qu’elle est beaucoup plus efficace que la vitamine C normale prise oralement, et même plus efficace que les piqûres de vitamine C qui étaient pratiquées jusqu’à cette découverte scientifique pour lutter contre de nombreuses maladies.

Mais aujourd’hui je voulais vous présenter une autre performance extraordinaire de la vitamine C, qui est de lutter contre les radiations nucléaires en protégeant notre ADN !
C’est la catastrophe de Fukushima qui a permis de confirmer cet effet protecteur de l’ADN par la vitamine C contre les radiations tueuses.

Vitamine D et soleil

Pourquoi devriez-vous encourager les enfants à jouer dehors?

« Nous n’arrêtons pas de jouer parce que nous vieillissons; nous vieillissons parce que nous arrêtons de jouer. » – George Bernard Shaw.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les enfants doivent faire de l’exercice pendant au moins 60 minutes chaque jour. Malheureusement, les enfants de notre génération mènent des vies dangereusement sédentaires. Ils ne dorment pas assez et ils passent la plus grande partie de leur temps à regarder la télé ou devant leur ordinateur portable, iPad, tablette ou téléphone intelligent.

La recherche indique que les enfants d’aujourd’hui passent plus ou moins 7 heures devant leurs écrans. Il s’agit là d’une tendance alarmante; tendance qui favorise toute sorte de problèmes de santé évitables chez nos enfants.

Le mode de vie sédentaire rend les enfants plus susceptibles de développer de l’obésité, de l’anxiété, des changements comportementaux et des mauvaises fonctions cérébrales. Parallèlement, l’activité physique diminue le risque d’obésité et d’autres facteurs pouvant causer des problèmes cardiaques et le diabète de type 2 plus tard au cours de la vie. Être actif est également bon pour le développement sain du cerveau. Les enfants qui jouent régulièrement dehors auront tendance à être plus impliqués et concentrés que les enfants qui passent la plus grande partie de leur temps à l’intérieur. De plus, des preuves solides indiquent que le jeu libre favorise de meilleures aptitudes sociales et aide les enfants à mieux apprendre.

Jetons un coup d’œil à certains bienfaits évidents, et d’autres « qui le sont moins », du fait de jouer dehors.

La Co-Q10 liposomique en santé cellulaire et longévité !

Elle est normalement produite par le corps en certaines quantités, pour ces 2 fonctions majeures :

  1.  elle est indispensable pour la production de l’ATP, la molécule d’énergie de nos cellules.
  2. elle protège de nombreux éléments de nos cellules, dont l’ADN et certaines protéines, par son fort pouvoir antioxydant.

Le cœur, les poumons et le foie présentent les taux de Co-Q10 les plus élevés, mais 95 % de nos besoins énergétiques nécessitent l’aide de la Co-Q10. C’est donc un anti-oxydant très important pour les humains, et dont les fonctions ne peuvent pas être rémplacées par d’autres éléments.

Avec la vitamine C et le NAD+, c’est un des suppléments alimentaires qui peuvent avoir le plus gros impact sur notre énergie au quotidien, mais aussi sur le long terme, car améliorant le fonctionnement correct de nos cellules au quotidien.

(la suite dans l’article complet…)

Le chercheur britannique Peter Mitchell a d’ailleurs reçu le Prix Nobel de chimie en 1978 pour la découverte du rôle significatif du Co-Q10 dans la production d’énergie cellulaire.

Le vieillissement génère une réduction de nos taux de Co-Q10, ainsi que d’autres éléments comme les efforts physiques extrêmes, le stress, la consommation d’alcool et de tabac, ainsi que certaines maladies spécifiques.

Certains médicaments censés réduire artificiellement le taux de cholestérol sanguin (les statines) empêchent gravement la production naturelle de Co-Q10.

(la suite dans l’article complet…)

Implications cliniques

La coenzyme Q10 a le potentiel chez les patients hypertendus d’abaisser la pression artérielle systolique jusqu’à 17 mm Hg et la pression diastolique jusqu’à 10 mm Hg sans effets secondaires significatifs. (5)

La CoQ10 semble efficace en tant qu’agent hypotenseur seul ou en association avec un médicament anti-hypertenseur conventionnel. Nous croyons qu’il y a maintenant des arguments convaincants pour mener un essai prospectif randomisé de haute qualité sur la CoQ10 afin de valider les résultats de cette méta-analyse. Dans l’ère actuelle, il serait contraire à l’éthique de mener un essai contrôlé par placebo chez les patients hypertendus.

(la suite dans l’article complet…)

Retour haut de page