"La vitamine C est la cure contre les maladies cardio vasculaires",
Pr. Linus Pauling, double Prix Nobel

La Vitamine C Liposomale est 10 fois plus puissante que le simple acide ascorbique :
Cette découverte révolutionne l'utilisation de la vitamine C pour guérir et prévenir un grand nombre de maladies courantes.
Mettre la vitamine C à l'abris à l'intérieur de bulles microscopiques de liposomes (acides gras essentiels) permet de la protéger contre les sucs gastriques et ainsi offre une absorption de 98% dans le sang, mais permet surtout de faire pénétrer la vitamine C directement à l'intérieur des membranes cellulaires par l'intermédiaire de ces liposomes !

Le collagène

La vitamine C est nécessaire pour fabriquer le collagène, ce qui lui donne une importance majeure dans le maintien et la préparation de notre corps…

Qu’est-ce que le collagène ?

 Le collagène est la protéine la plus abondante dans notre corps et est en fait plus abondante que toutes les autres protéines combinées. Le collagène consiste en de fortes fibres blanches, plus fortes que le fil d’acier à poids égal, et qui, combinées avec des fibres élastiques (appelées élastine) constituent le tissu conjonctif qui maintient le corps ensemble.

Dans le corps le collagène se trouve principalement dans la peau, les os et les tissus conjonctifs, mais aussi dans la dentine des dents, dans les vaisseaux sangings, les yeux, le coeur, et en fait, dans toutes les pièces du corps.

Il donne à la peau sa force et sa structure, et joue un rôle dans le remplacement des cellules de peau mortes. Dans la couche du milieu de la peau – le derme – le collagène aide à former un réseau fibreux, sur lequel les nouvelles cellules peuvent croître.

Du collagène fait aussi fonction de revêtement protecteur pour les organes délicats du corps, comme les reins.

Après l’exercice physique nos tissus musculaires réparent les nombreuses lésions microscopiques causées dans le muscle, le faisant ainsi grossir. Bien que la croissance musculaire répond relativement rapidement à l’exercice, la construction des tissus conjonctifs, et en particulier le collagène, est relativement lent.

De plus, la production de collagène décline naturellement avec l’âge, réduisant ainsi l’intégrité structurelle de la peau, causant ainsi l’affaissement de la peau, et la formation de lignes et de rides, ainsi que l’affaiblissement du cartilage dans les articulations.

Le collagène est sécrété par une variété de cellules différentes, mais principalement par celles du tissu conjonctif. Durant sa jeunesse, le corps produit en permanence du collagène, mais cette synthèse commence à décliner aux environs de l’âge de 40 ans, avec une réduction dramatique de sa fabrication chez les femmes après la ménopause. A l’âge de 60 ans il y a typiquement un déclin considérable dans la production de collagène.

Les bénéfices du collagène :

1. Il améliore la santé de la peau et des cheveux

2. Il réduit les douleurs et la dégénérescence des joints

3. Il aide à guérir les intestins fuyants

4. Il renforce le métabolisme, la masse musculaire et la production d’énergie

5. Il renforce les ongles, les cheveux et les dents

6. Il améliore la santé du foie

7. Il protège le système cardiovasculaire

Collagène et vitamine C

« Nous avons trouvé des raisons montrant pourquoi nous devons prendre de plus grandes quantités de vitamine C pour rester en bonne santé, plus  de vitamine C que celle qui est présente dans les plantes que nous utilisons comme nourriture … il a récemment été montré par Myllyla et collègues qu’une molécule de vitamine C est détruite pour chaque H (atome d’hydrogène) remplacé par OH (pendant la formation de collagène) … La vitamine C, dans la réaction critique qui assemble le collagène dans les tissus, ne sert pas simplement comme un catalyseur mais est aussi détruite. » Linus Pauling, Prix Nobel.

Le fait que la vitamine C est impliquée dans presque toutes les étapes de la production de collagène démontre l’importance de l’apport adéquat de vitamine C dans notre alimentation.

Le manque de vitamine C provoque le scorbut. Cela était commun chez les marins il y a de nombreuses années, et il a été constaté qu’ils pouvaient être nourris de citrons verts pour prévenir cette maladie. Ceux qui ont le scorbut ont une production de collagène insuffisante et leur corps se décompose : des vaisseaux sanguins aux os, aux articulations, à la peau et finalement le système immunitaire et leur cœur. S’ils ne sont pas traités avec de la vitamine C, ils peuvent éventuellement en mourir.

 La vitamine C maintient la solidité des vaisseaux sanguins, et en conséquence, les vaisseaux sanguins forts sont moins sujets aux contraintes mécaniques, et ainsi ne nécessitent pas de dépôts de plaque pour les consolider.

Lorsque l’apport alimentaire en vitamine C est faible, la production de collagène est limitée, et les artères deviennent plus minces et plus faibles à l’usure. Un faible apport en vitamine C entraîne une augmentation des niveaux de Lp (a) dans le sang et la formation de plaques pour renforcer ces vaisseaux sanguins fissurés.

L’analogie du Dr. Rath pour la plaque artérielle est qu’il s’agit d’un « Plâtre » naturel pour les artères.

Le Pr Pauling croyait, et sa conviction est soutenue par un brevet aux Etats-Unis, que de grandes doses (mégadoses) de vitamine C et de lysine prises par voie orale peuvent prévenir et même dissoudre la plaque athéroscléreuse existante.

La Fondation pour La Vitamine C (Vitamin C Foundation) affirme que le manque de collagène provoque la rupture des vaisseaux sanguins, aboutissant à une hémorragie.

Selon la théorie unifiée de Pauling et Rath, la cause fondamentale des maladies cardiaques est la carence en vitamine C, qui limite la production de collagène.

La thérapie de Pauling pour cette condition est d’ingérer de grandes doses de deux substances : la vitamine C et la lysine.

L’étude récente de l’USC qui a créé une telle tempête de feu fournit en fait des preuves importantes à l’appui de la Théorie Unifiée du Pr Pauling / Dr Rath.

La conclusion de l’USC est convaincante, presque hors de tout doute raisonnable, qui dit que les personnes âgées ne peuvent pas obtenir la vitamine C dont ils ont besoin sans compléter leur régime alimentaire.

Alors qu’il est connu depuis plus d’un demi siècle que cette vitamine C est essentielle à le fabrication du collagène, le processus est seulement maintenant soumis à enquête. Il apparaît que la vitamine C est impliquée à chaque étape.

Nous avons trouvé les deux grandes raisons pour lesquelles nous avons besoin, pour être en bonne santé, de beaucoup plus de vitamine C que ce qui est présent dans les aliments que nous utilisons comme nourriture.

Premièrement, il y a le besoin continu du corps pour synthétiser de grandes quantités de collagène, pour la croissance et pour le remplacement du collagène dégradé par le fonctionnement quotidien du corps.

Deuxièmement, la vitamine C, dans les réactions essentielles qui fabriquent le collagène dans les tissus, n’est pas seulement utilisée comme catalyseur, mais y est détruite. [1]

Faits importants sur le besoin en vitamine C :

1. nous ne synthétisons pas (ne produisons pzs) notre propre vitamine c.

2. nous devons obtenir la vitamine C dans notre alimentation et / ou en suppléments.

3. la vitamine C est essentielle pour la production de collagène.

4. la vitamine c est détruite pendant le processus de fabrication du collagène.

Collagène et sport

Une étude faite en australie a montré que la prise de vitamine C avant des exercices physiques intermittents augmente la synthèse de collagène . [2]

Les blessures musculo-squelétales sont la plus commune source de plainte chez les populations actives. Plus de 50% de toutes les  blessures sportives peuvent être classées comme entorses, foulures, ruptures, ou déchirures de tissu musculo-squelétal.

Les interventions nutritionnelles et / ou physiques en vue de l’augmentation de la synthèse de collagène, et le renforcement de ces tissus pourraient avoir un important effet sur le taux de blessure.

Conclusion

Il est important de noter qu’il existe de nombreux facteurs qui soutiennent la formation et l’utilisation du collagène dans le corps – comme la vitamine C, le manganèse, le cuivre et les aliments riches en anthocyanes (comme les bleuets, cerises et mûres). Afin que le collagène soit activé dans le corps, prenez toujours vos suppléments avec une source d’acides aminés et de vitamine C, ou assurez-vous que votre supplément contient déjà ces nutriments activateurs pour en assurer l’absorption et l’utilité.
En outre, alors que de nombreuses crèmes et poudres prétendent revitaliser la peau en ajoutant du collagène, les molécules dans ces produits sont généralement trop grandes pour que votre peau puisse les absorber.
Grâce aux acides aminés et aux suppléments de vitamine C, vous améliorerez votre corps de l’intérieur et en dehors. En d’autres termes, vous pouvez économiser votre argent quand il s’agit de badigeonner le collagène directement sur votre peau et à la place acheter de la vitamine C qui aide à la production interne de collagène et à de nombreux autres avantages pour la santé.

Références :
[1] Linus Pauling, How to Live Longer and Feel Better (1986) Pages 89-91